Dents déchaussées : dents mobiles ou gencive qui se rétracte

La mobilité dentaire est un des signes révélateurs d'une maladie parodontale. Sur le plan esthétique, la destruction des tissus parodontaux peut entraîner de forts désagréments tels que la rétraction de la gencive.

Récession gingivale

 

Une récession gingivale (ou récession parodontale) se réfère à la perte de la gencive aux collets des dents en exposant leurs racines. Cette exposition se fait par rétraction du tissu gingival des couronnes naturelles des dents.

Lorsque les racines sont dénudées par récession gingivale, les dents ont l'air plus longues parce qu'il y a moins de gencive qui les recouvrent. Si en plus de la gencive il y a aussi perte d'os alvéolaire, on parle alors de récession parodontale qui est une conséquence de la parodontite.

Les traitements

 

Améliorer son hygiène dentaire en brossant de façon régulière, en passant le fil de soie dentaire, et en se nettoyant les dents régulièrement chez un dentiste pour enlever le tartre.

En cas de présence de parodontite, il faut traiter cette maladie soit par curettage ou par d'autres traitements dépendant de la gravité.

Si ces traitements ne permettent pas d'obtenir un résultat satisfaisant, notamment esthétiquement, une greffe de gencive sera alors pratiqué.
Cette procédure consiste à prélever un morceau de gencive au palais et à le suturer sur la dent dont la racine est exposée.

Déchaussement

Un traitement anti-infectieux est opéré sur la zone concerné suivi d'un surfaçage (ou curetage)

Suite au traitement anti-infectieux, on posera des facettes, les interstices propices à la prolifération des bactéries sont supprimés.

Les facettes participent au rétablissement d'une anatomie dentaire favorable à l'assainissement gingival. 

 

 

Article rédigé par le praticien le 29/07/2013